Blogue

Article de blogue numéro 6 : Préparer une proposition (gagnante)

Avec un taux d’acceptation d’environ 50 % ces dernières années, le congrès de la SCÉ est devenu un événement compétitif pour les présentateurs-trices (les taux d’acceptation approchaient les 95 % autrefois). Ainsi, il n’y a plus d’assurance de succès dans la préparation d’une proposition, mais il existe des moyens d’augmenter votre taux de réussite probable. Voici une liste de contrôle pour vous:

  1. Votre proposition est un document de vente, pas un résumé académique. Vous devez vendre votre sujet, votre choix de type de présentation et vous-même! Alors, soyez intéressant!
  2. Réfléchissez à la raison pour laquelle quelqu’un voudrait entendre ce que vous avez à dire et concentrez-vous sur cela dans votre titre et votre résumé. (Ne minimisez pas l’attrait d’un titre bien conçu.) Clarifiez la valeur ajoutée de votre produit. (Ha! Mon extracteur à jus est beaucoup plus rapide que les précédents!)
  3. Assurez-vous de relier clairement votre proposition à l’un des sous-thèmes; les examinateurs-trices seront plus enclins à convenir avec vous que votre proposition est pertinente s’ils-elles peuvent facilement établir la connexion.
  4. Choisissez un format de présentation adapté à votre message et à vos objectifs. Rappelez-vous également que les contraintes physiques et temporelles sont telles que nous pouvons empiler 18 présentations éclair ou 4 communications courtes dans le temps et l’espace d’un panel; toutes choses étant égales par ailleurs (ce qui est rarement le cas, mais je m’éloigne du sujet), les chances de succès sont beaucoup plus grandes pour une présentation éclair ou un court exposé que pour un exposé d’experts ou un panel.
  5. La brièveté est une vertu. Oui, le formulaire intelligent vous limitera à un certain nombre de caractères pour présenter votre sujet et vous-même, mais ne vous sentez pas obligé d’utiliser plus d’espace que nécessaire, même s’il en reste.
  6. Rédigez votre résumé et votre biographie à la troisième personne en utilisant des phrases complètes (sans puces). Si votre proposition est acceptée, ces textes seront utilisés pour vous présenter, ainsi que vos travaux, dans le programme et l’application du congrès.
  7. Utilisez la forme active et évitez le jargon et l’écriture bureaucratique. Les examinateurs-trices de propositions pourraient ne pas partager votre culture d’entreprise ou même vos tendances disciplinaires. Hé! Demandez à un membre de votre famille (qui n’est pas évaluateur-trice – il y en a sûrement un ou une autour de vous) de lire votre travail; le comprennent-ils-elles?

Bonne chance!