Durabilité

Dans le cadre de la révision de son plan stratégique, la SCÉ fait de la durabilité environnementale un principe directeur. Le comité organisateur du Congrès 2020 a également inclus la durabilité environnementale au nombre de ses valeurs fondamentales. Comme le congrès annuel de la SCÉ est son événement le plus important et celui qui consomme le plus de ressources, l’écologisation du congrès constitue une priorité immédiate. Sur les traces du comité organisateur du Congrès 2019 et du Groupe de travail sur la durabilité de la SCÉ, le Congrès 2020 s’engage à adopter des pratiques durables, propres à réduire notre empreinte sur l’environnement. Notre objectif est de réaliser un congrès carboneutre et de soutenir la durabilité de la collectivité où le congrès a lieu.

Voici les principales mesures adoptées en ce sens :

  • Choisir un site qui favorise la durabilité (efficacité énergétique, gestion des déchets, sources alimentaires locales et durables, accessibilité).
  • Choisir un hôtel ayant adopté des mesures de durabilité (consommation d’énergie, réduction des déchets, réduction des déplacements au minimum).
  • Améliorer la durabilité des moyens de transport vers le congrès (gestion de la pollution, détermination de solutions de rechange, compensation carbone).
  • Incorporer les facteurs écologiques et l’équité à toutes les activités du congrès (planification d’événement écologique, promotion de la sécurité culturelle et de l’inclusion, réduction des déchets).
  • Utiliser des moyens de communication et des formes de documentation écologiques (systèmes électroniques, réduction de la consommation matérielle).
  • Cultiver la participation et l’appui à l’écologisation par la communication et l’engagement (leadership, éducation des bénévoles, communications aux congressistes).

Les mesures suivantes auront une incidence directe sur les participants au Congrès 2020 :

  • Offrir des plats végétariens produits localement et conformes aux lignes directrices du Guide alimentaire canadien (références : 1, 2, 3).
  • Ajouter une somme de 25 $ aux frais d’inscription de chaque congressiste pour l’achat d’une compensation carbone égale aux impacts des déplacements et de la gestion de l’événement (références : 1, 2, 3).
  • Promouvoir l’utilisation de bouteilles d’eau personnelles pour éviter les contenants à utilisation unique (références : 1, 2, 3).
  • Rendre toute la documentation accessible électroniquement pour éviter l’impression (références : 1, 2, 3).

À l’aide d’une grille d’évaluation sur mesure, nous rendrons compte de nos efforts et fournirons des données de référence en vue d’améliorations futures.